Mahnoush Rostami, MSc, Paola Charland, MSc, Ameera Memon, MPH, Zoe Hsu, MSc, and Esther Suter, PhD

 

ABSTRACT

Objectives: Canadian women and newborns are usually healthy due to the availability of prenatal care, postnatal care, and the presence of a skilled health professional. However, social determinants of health can have a significant impact on women’s ability to access high-quality care, particularly during pregnancy. We partnered with Aspen, a not-for-profit social service organization in Calgary, to explore the feasibility of implementing midwifery services for a vulnerable population.

Methods: We conducted interviews with Aspen clients, Calgary registered midwives, and focus groups with Aspen staff to understand their perceptions of midwifery services, including benefits and potential barriers to their implementation. We used administrative data to develop a demographic profile of Aspen clients.

Results: Our results suggest that midwives would be acceptable birth providers, but this further depends on women’s culture and their previous pregnancy experience. The study highlighted key aspects that should be considered to successfully implement midwifery services for the vulnerable population, including public awareness about midwifery services, access to an interprofessional team, and allocation of additional funding to practicing midwives.

Conclusion: Midwifery care would be an acceptable and perhaps more-appropriate maternity care model for vulnerable populations.


KEYWORDS

midwifery, community, vulnerable populations, health equity

This article has been peer reviewed.

 

RÉSUMÉ

Objectifs : Les femmes et les nouveau-nés canadiens sont habituellement en santé grâce à la disponibilité de soins prénatals et postnatals et à la présence d’un professionnel de la santé qualifié. Cependant, les déterminants sociaux de la santé sont susceptibles d’avoir une incidence considérable sur la capacité des femmes à avoir accès à des soins de haute qualité, en particulier durant la grossesse. Nous nous sommes associés avec Aspen, un organisme de services sociaux sans but lucratif de Calgary, pour examiner la faisabilité d’offrir des services de sage-femme à une population vulnérable.

Méthodes : Nous avons réalisé des entrevues avec des clientes  d’Aspen, des sages-femmes autorisées de Calgary et des groupes de discussion avec le personnel d’Aspen, afin de comprendre leurs perceptions des services de sage-femme, y compris les bienfaits et les obstacles potentiels à leur mise en place. Nous avons utilisé des données administratives pour établir un profil démographique des clients  d’Aspen.

Résultats : Nos résultats laissent entendre que les sages-femmes constitueraient des accoucheuses acceptables, mais cela dépend en plus de la culture des femmes et de leur expérience de grossesse antérieure. L’étude a mis en évidence les principaux aspects dont il faudrait tenir compte pour offrir avec succès des services de sage-femme à la population vulnérable, y compris la sensibilisation des gens à ces prestations, l’accès à une équipe interprofessionnelle et le versement d’un financement supplémentaire aux sages-femmes en exercice.

Conclusion : Les soins prodigués par des sages-femmes constitueraient un modèle de soins de maternité acceptable et peut-être plus approprié pour des populations vulnérables.

MOTS-CLÉS   

pratique sage-femme, communauté, populations vulnérables, équité en santé

Cet article a été évalué par un comité de lecture.

 

DOWNLOAD ARTICLE